reve.jpg

Différents types de rêves

revescourbetpixels.jpg

Une voix dans la nuit, la Conscience

Dans le rêve, c'est, pour moi, toujours une part supérieure de nous-même, notre Conscience, qui s'exprime.

Cette conscience est celle de notre Moi, celui qui voit avec un niveau de vision supérieur à la conscience intellectuelle qui nous éclaire la journée. Elle ne peut d'ailleurs s'exprimer que si l'intellect est endormi.

Elle s'exprime à l'aide de rêves qui sont des petits films fabriqués à partir des images de la réalité ou de symboles.

C'est ce que Jung appelait la fonction compensatoire du rêve, la rêve compensant les limites de la conscience diurne, de l'intellect, certaines visions positives de soi compensant celles trop négatives. 

 

Cette Conscience nous amène toujours à une connaissance de soi. De ce qui est en train de se passer en nous, de ce qui s'est passé et que nous n'avons pas vu, de ce qui va se passer et que nous ne pouvons encore savoir. 

Cette Conscience met en lumière un inconscient au sens traditionnel du terme, l'inconscient psychologique avec ses pulsions et refoulements. Ils se dira dans les rêves classiques, agréables ou les cauchemars.

Elle met parfois en lumière une part plus élevée de soi, l'inconscient spirituel, part in-consciente, in-connue, qui est des possibilités latentes qui ne se réveillent que la nuit, quand l'intellect est au repos. Il se dira dans les rêves "créatifs", télépathiques ou prémonitoires qui répondent à nos questions quand nous ne pouvons plus le faire le jour, qui nous permettent de créer réellement (inventer du nouveau) ou même d'être averti de ce dont nous ne pouvons avoir connaissance ou qui n'existe pas encore.

Ce niveau supérieur au niveau psychologique est celui des facultés de la Conscience qui pourront peu à peu se retrouver par un travail personnel, mais qui pour le moment ne se révèlent que la nuit.

Ainsi les rêves sont la voix de cette Conscience qui vient la nuit quand la conscience diurne, intellectuelle est endormie.

Il ne peut y avoir qu'un degré de conscience à la fois, mais parce que nous rêvons tous, nous pouvons avoir accès chaque nuit à ce niveau de Conscience inaccessible quand l'intellect contrôle la vie mentale.

analyse-de-rêves-rêve-prémonitoire-.jpg

Les rêves

Dans les rêves basiques, c'est le corps qui parle, ce qui se vit dans le corps pendant le sommeil se traduit dans le rêve. Certains appellent ces rêves les "rêves physiologiques". Il s'agit de prendre conscience de ce qui est en train de se passer (le fameux rêve de se voir aux toilettes, parce que sans doute il est temps de se vider la vessie). 

 

Dans les cauchemars, cette Conscience nous révèle nos grandes peurs ou autres parts négatives de notre être cachées dans notre inconscient ou celles de l'autre (quand il nous veut du mal sans en être conscient). 

Dans les rêves récurrents, c'est l'inconscient porteur d'une mémoire qui nous perturbe encore et qui veut se dire.  Tant que cette mémoire n'est pas vidée, le rêve se représentera. 

​Dans les rêves "classiques", la Conscience nous dit sous une forme imagée ce que nous n'avons pas compris intellectuellement mais que le subconscient a capté. La conscience utilise souvent ce qui s'est passé dans la journée ou ce que nous avons vécu quelque temps avant.

Elle nous permet de gérer une problématique mal ou non vue dans la journée, de mieux se voir et voir l'autre. Certains appellent ces rêves les "rêves psychologiques", terme que je réserverais plutôt à ceux de la mémoire.

En lien particulier avec soi-même, les rêves nous permettent de faire ce que nous ne pouvons pas faire dans la réalité : expression de soi, actes à poser. Ils sont le moyen de l'individu de se sentir satisfait puisque le cerveau que l'action ait été menée ou non réagit de la même manière. 

J'y vois encore la fonction compensatoire de Jung et on pourrait les appeler "rêves échappatoires", puisqu'ils permettent d'échapper aux interdits qui règnent dans le mental la journée.  Permettant de se libérer d'un passé qui ne peut plus être réglé matériellement, cependant ils peuvent donner lieur à des compensations dont on se contenterait sans régler le fond du problème. 

Tous ces rêves peuvent être rattachés à l'inconscient psychologique.

Les suivants relèvent plus de l'inconscient spirituel, ces capacités de l'esprit que la personne ne sait pas avoir.

​Dans ce que j'appelle les "rêves créatifs", la personne retrouve une science qui n'est atteinte dans la journée que dans ces moments particuliers d'illumination, d'intuition géniale que connaissent les créatifs. 

​Certains appellent ces rêves les "rêves conseils" quand cette illumination est une réponse à une question que l'on se posait le jour et à laquelle on ne parvenait pas à donner de réponse. Mais cette intuition géniale peut être plus que cela. elle a aidé des artistes, des scientifiques et autres chercheurs de vérité à "voir" la solution d'une manière totalement nouvelle et dépassant leur intellect. 

Il suffirait peut être de s'autoriser cette créativité qui parfois fait peur à la raison pour que ce qui ne vient qu'en rêve vienne maintenant en flash dans la journée. 

En lien avec l'autre ce sont les "rêves télépathiques" que  font les personnes qui ont des liens sensibles forts entre elles ou avec les personnes décédées qui leur étaient proches. C'est un moyen de garder la relation et recevoir une connaissance de l'autre que l'on n'aurait pas dans la relation consciente, normale. certaines informations même celles que la personne voudrait cacher peuvent être obtenues ainsi, toujours dans le sens de l'aide à l'autre. 

Ils dénotent pour ma part, les qualités médiumniques en sommeil de la personne mais aussi un fort attachement affectif à dominer parfois. 

Dans une sorte de télépathie interne, ce peut être la réception d'une Connaissance de la plus haute part de soi, connaissance qui n'a rien à voir avec le savoir et peut étonner la personne, elle est d'ordre spirituel. 

 

Dans les rêves prémonitoires (auxquels la science ne croit pas), la Conscience nous avertit de ce qui va advenir. Ils sont parfois parfaitement clairs, parfois dits en images, ils sont parfois réellement avenir prédit, parfois projection de nos peurs.

 

 

 

A mi-chemin entre l'inconscient psychologique et spirituel se trouvent les rêves lucides.

Ils commencent "normalement", puis la personne se réveille, du moins prend conscience qu'elle est en train de rêver mais sans se réveiller complètement. Elle peut alors entrer dans le rêve, y intervenir, faire dans ce monde virtuel sans limite ce qui lui plaît. 

Certains utilisent les rêves lucides pour affronter les cauchemars. Décidant avant de s'endormir qu'ils seront lucides quand l'agression se présentera (car ils font souvent des rêves récurrents), ils reprennent le pouvoir dans leur rêve et cela peut s'intégrer en eux, leur redonnant confiance en eux-mêmes. 

Cela me semble un pouvoir du moi qui revient, et sans doute le fondement de cette agression subie, la raison profonde de la peur, l'identification de l'agresseur n'est pas faite. On est plus dans une technique cognitivo-comportementale (je sais que j'ai peur et je lutte contre cela) que dans une réelle prise de conscience (voilà de quoi j'ai peur depuis l'enfance et je peux maintenant m'y opposer). 

La possibilité de se réveiller est déjà le fait de pouvoir échapper au rêve, mais la méthode employée est encore dans l'imaginaire et donc plus échappatoire que réelle action nouvelle dans la vie en conscience de ce que l'on quitte. 

reves
revelucide.jpg
chakraspage.jpg

L'apport des soins énergétiques dans les rêves

Les personnes me le disent, elles se souviennent de plus en plus de leur rêve au fur et à mesure des soins. Pourquoi ?

Parce que le "canal" s'ouvre", entre le moi et le Moi, entre l'intellect et la Conscience. 

Comme j'ai fait cet intermédiaire pendant un temps, si la personne a fait confiance, écoute, elle fera elle-même le lien de plus en plus.

Au départ par le rêve, que j'aide à traduire puis de plus en plus par elle-même, par ce qui s'appelle des "prises de conscience". J'ai rouvert le canal à elles de faire le reste pour être indépendante.

Certaines personnes m'ont impressionnée par leur rapidité de reconnexion. 

Celles qui ont une connaissance à retrouver vont peu à peu récupérer leur niveau de symbolique, de langage personnel et ce sera elle alors qui pourra traduire ce qu'elle se dit (par exemple je n'ai aucune connaissance dans la symbolique égyptienne et c'est la personne qui m'aidait à traduire les rêves qu'elle faisait de plus en plus en lien avec cette connaissance sacrée). Ce pourra être encore sa connaissance personnelle qu'elle avait à retrouver, non pas celle d'elle-même, mais cette connaissance à redonner au monde, comme je tente de le faire et qui m'a beaucoup été donnée en rêves.