• martine miquel

La santé selon l’OMS




La santé selon l’OMS est


" un état de complet bien-être physique, mental et social

et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité "



Etat de complet bien être.


Il ne s'agit d'être à peu près bien dans son corps et sa vie, mais viser la complétude, qui peut se dire aussi la perfection.

Perfection de ce qui peut être atteint par chacun, elle est le maximum d'énergie récupérée et bien investie pour donner cet état qui peut devenir permanent ; un vrai Bien Etre.

N'envisager que l'absence de maladie ou d'infirmité est du ressort de la médecine qui ne regarde que le corps et son fonctionnement.

S'occuper réellement de sa santé, c'est s'occuper de soi de manière globale : le corps, le coeur et la tête.




Bien être physique


C'est s'occuper de son corps, non pas comme un ensemble d'organes, une "machine" qui doit bien fonctionner, mais comme une matière dynamisée par l'énergie vitale.

Energie vitale, de vie, elle est celle qui permet toutes les fonctions du corps. Elle est entretenue par une bonne hygiène de vie -activité physique, alimentation, sommeil-.

Cette énergie peut être bloquée, empêchée de circuler et mettre à mal le fonctionnement de ces organes. Il s'agira alors pour la personne d'avoir une bonne circulation énergétique - comme elle doit avoir une bonne circulation sanguine pour bien nourrir et oxygéner tous ces organes et en permettre le fonctionnement-.

Ce sont parfois des blocages mentaux, d'anciennes souffrances non évacuées qui sont à l'origine de cette mauvaise circulation.

Etre bien dans son corps va donc être en lien avec être bien dans sa tête et dans son coeur.


Bien être mental


C'est être bien dans sa tête, non pas par des pratiques de médiation ou autres méthodes qui sont à appliquer régulièrement ou font dépendre de quelqu'un pour être efficaces mais par une bonne connaissance de soi.

Celle-ci permet de gérer au mieux son énergie, ne pas la gaspiller mais ne pas non plus l'investir dans des situations de stress, à risques d'échec ou de souffrance.

Quand on ne se connaît pas, on croit encore devoir être, faire et vivre selon un certain nombre de schémas inconscients acquis depuis l'enfance et jamais remis en question.

Etre bien dans sa tête c'est faire que l'esprit qui la dirige ne soit plus celui de la personnalité acquise mais bien de la Personne que l'on devait Etre, exprimer dans le monde.


Bien être social


Le social, c'est la société, qui est un ensemble d'individus. Le bien être social va dépendre des relations que l'on entretient avec les autres individus de la société dans laquelle on vit.

C'est le coeur qui gère la relation, il s'agit donc d'être bien dans son coeur.

Ces relations ont une base affective qui fait se sentir bien dans un groupe, trouver ou non la reconnaissance que l'on y cherche, pouvoir y donner ce que l'on a à y donner.

Cette base affective remonte à l'enfance et le dégagement de souffrances souvent oubliées permettra le bien être social qui se verra dans des relations non conflictuelles et la réussite sociale nécessitant l'estime et la juste valeur de soi.


Tout cela est pris en considération dans les méthodes de " soins holistiques" (globales) qui tiennent compte du corps, de l'esprit -mental- et de l'âme-social-.

Dans le même temps d'un soin énergétique,

- le corps reçoit l'énergie qu'il lui faut pour se détendre et permettre à son énergie de mieux circuler, à la personne de se sentir bien, mais il faudra qu'elle se prenne en charge,

- la tête reçoit les informations nécessaires pour ne plus mal investir cette énergie et repartir plus conscient dans la vie et donc mieux gérer son énergie,

- le coeur (âme) est peu à peu guéri du passé par une autre relation à soi-même, plus apaisée et de peu à peu aux autres.



Parce que ce n'est que la tête claire que le cœur est serein et le corps plein de vie

les soins énergétiques associant le geste et la parole

amènent cet état de santé telle que l'OMS la définit.

5 vues